Le 22 mai prochain: une occasion unique de faire changer la loi!

Les États Généraux de l’Alimentation se sont terminés fin 2017. Ils ont mis en lumière la volonté de la société civile d’adopter une alimentation plus saine et plus respectueuse de l’environnement. Cette consultation n’était que le prélude à l’écriture d’une nouvelle loi agricole, dont le vote est attendu à la fin du printemps.

Au regard des résultats de la consultation, le projet de loi initial a été jugé très insuffisant par une majorité d’associations œuvrant pour l’écologie et la protection animale. Dans ce contexte, l’AVF a décidé d’unir ses forces à celles d’autres associations comme Greenpeace, L214, le Réseau Action Climat, Consom’acteurs et le CIWF, afin de proposer des amendements en faveur d’une introduction de repas végétariens dans la restauration collective, assortis de textes argumentaires dont les député·e·s ont besoin pour les défendre.

L’AVF travaille depuis plusieurs mois sur l’introduction de menus végétariens dans la restauration collective parce que nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un formidable levier vers une société moins carnée. Les cantines représentent un gisement de près de 4 milliards repas par an, dont un milliard dans les cantines scolaires. Imaginez que demain on puisse proposer une option végétarienne dans toutes les cantines publiques, comme cela se pratique déjà au Portugal : en prenant en compte les tendances observées dans les établissements qui la proposent déjà, cela reviendrait à servir 800 millions de repas végétariens chaque année. Quelle victoire pour l’environnement, les animaux et la santé des usagers !

Les amendements sur lesquels l’AVF et ses partenaires ont travaillé ont été repris et portés par plusieurs député·e·s d’horizons politiques variés. Malheureusement, la majorité de ces amendements a été rejetée en commission: ils ne seront donc pas soumis au vote parlementaire. Mais ce n’est pas fini! Le 22 mai prochain, l’Assemblée Nationale se réunira en séance plénière et les député·e·s pourront déposer et faire voter de nouveaux amendements.

Il est donc essentiel d’interpeller nos député·e·s et de les convaincre de l’importance de nos propositions. Toutes les études récentes sur le sujet montrent que la société française est prête à faire évoluer ses pratiques alimentaires, y compris à la cantine. Plus nombreux nous serons à interpeller nos député·e·s et plus grandes seront nos chances de voir aboutir ce projet.

Envie que le choses bougent? Interpellez votre député·e!

  1. Identifiez ici votre député·e
  2. Envoyez-lui un message en vous aidant de ce texte :

Madame la députée,

Monsieur le député,

L’Assemblée Nationale débat actuellement d’un nouveau projet de loi agricole. À partir du 22 mai prochain, vous aurez l’occasion de soutenir l’introduction des repas végétariens dans les cantines. Je m’adresse à vous pour vous informer que je soutiens totalement cette mesure.

Les usagers et les familles attendent ce changement. Voici quelques chiffres qui pourraient nourrir votre réflexion :

    • À Toulouse, où l’option végétarienne est proposée dans toutes les écoles de la ville, 35% des familles ont choisi l’option pour que leur enfant puisse manger végétarien tous les jours. Consultation nationale AVF, mai 2018
    • En France, les pratiques végétariennes ne sont pas seulement plébiscitées par les personnes végétariennes : 34% de la population française est flexitarienne (elle a globalement diminué sa consommation de viande et de poisson), et 9% est même strictement flexitarienne (elle mange de la viande et du poisson moins de deux fois par mois). Étude Kantar Worldpanel novembre 2017 + Étude Ifop – Lesieur 2017
    • Le nombre de personnes végétariennes  ne cesse d’augmenter : il est aujourd’hui de  5% en France, et s’élève à 11% pour les 16-25 ans. Sondage Diplomeo 2017
    • 59 % de la population française est favorable à l’introduction de repas végétariens dans les cantines scolaires, soit près de 6 personnes sur 10. Ce chiffre s’élève à 74% pour les 18-34 ans. Sondage Greenpeace-BVA, 2018
    • la Fédération nationale des parents d’élèves (FCPE) a demandé la mise en place de deux repas végétariens par semaine dans les cantines. Communiqué de presse FCPE, 28 mars 2018.

La demande des familles et des usagers a donc beaucoup évolué. Je considère que l’Assemblée Nationale doit aujourd’hui également prendre en compte cette évolution et donner les moyens aux acteurs de la restauration collective de répondre à la demande. Lors de l’examen du projet de loi, je vous serais donc reconnaissant·e de vous engager en faveur des repas végétariens dans les cantines.

Cordialement,

Votre prénom + votre nom de famille

 

Vous pouvez également faire bouger les choses en partageant sur les réseaux sociaux 😉