Concilier voyage et alimentation végétale devient de plus en plus facile, surtout dans les métropoles où fleurissent restaurants, magasins, festivals et autres événements végés. Vous avez désormais l’embarras du choix des destinations, sur tous les continents. Parmi elles, nous avons sélectionné – non sans mal – nos dix villes coup de cœur 1.

Un article extrait du dossier « Voyager végé« , paru dans la revue Alternatives végétariennes n°132 – été 2018. Bonne lecture ! Par Agathe Lehr et Sophie Choquet.

BERLIN

Élue « capitale mondiale végane » par le magazine Saveurs en 2017, Berlin recense plus de 60 restaurants complètement végétaliens. Le mode de vie végane est ici largement respecté et pratiqué. Votre passage obligé : la Vegan Straße (littéralement « rue végane », surnom donné à une portion de la Schivelbeiner Straße) qui concentre plusieurs commerces véganes, dont le renommé supermarché Veganz. Citons aussi, parmi les incontournables de Berlin, les restaurants EmmaPea et Kopp’s, ainsi que les enseignes Goodies.

Une excellente occasion de vous rendre à Berlin : le Veganes Sommerfest, sans doute le plus grand festival d’été végane en Europe, avec stands, cours de cuisine, concerts et conférences au cœur de la ville, sur l’Alexanderplatz. Il aura lieu cette année du 24 au 26 août 2018.

LONDRES

La Grande-Bretagne compte plus de 500 000 personnes véganes, dont 200 000 à Londres, (sondage de la Vegan Society, 2016). La capitale britannique, s’inspirant de toutes les cuisines du monde, s’est progressivement forgé une réputation de gastronomie moderne et créative. Plus de cent restaurants véganes y sont recensés. Parmi eux, quelques « institutions » : les restaurants Mildreds (à Soho, Camden, King’s Cross et Dalston), 222 Vegan Cuisine, Tibits, Manna… Tant qu’à faire, passez aussi au salon de coiffure The Rabbit Hole, pour une coloration végane et bio, rose ou bleue – lâchez-vous, vous êtes à Londres.

Si vous projetez de faire un saut outre-Manche, pensez au VegFestUK London, le plus grand festival végane au Royaume-Uni, qui a lieu les 27 et 28 octobre prochains.

BARCELONE

La capitale catalane, qui avait déjà interdit les corridas en 2010, s’est proclamée ville amie des végétariens et des véganes en 2016 – une déclaration inédite dans le monde. Elle participe à la campagne internationale Meatfree Mondays, assure des options végés sur les événements qu’elle organise, et encourage le développement des commerces végés grâce à l’application BCN Veg Friendly. Nos bonnes adresses : Petit Brot (restaurant de cuisine végane, crue et bio), Catbar (snack-bar), Bar de Retro (bar de nuit), Thelivingfood et Ecocentre (alimentation végane et bio) et Amapola Vegan Shop (boutique de vêtements et accessoires).

Le salon européen VeggieWorld s’est installé à Barcelone en avril 2017 ; la prochaine édition se tiendra les 27 et 28 octobre. Si proche de nous, Barcelone mérite bien une petite escapade. Ou plusieurs.

NEW-YORK

Désignée par l’ONG PETA comme la ville la plus veg-friendly des États-Unis, la Grosse Pomme regorge en effet de restaurants de tous types, snacks, food-trucks et restaurants gastronomiques, où les simili-carnés (burgers, saucisses, escalopes de seitan) sont les vedettes, et les clients végés sont servis comme des rois. L’île de Manhattan à elle seule compte plus de 60 restaurants végétaliens. Quelques adresses bien connues et souvent recommandées : le chic Blossom, les pittoresques The Caravan of Dreams et The Cinnamon Snail, ou les restaurants bios Candle Cafe west, Candle Cafe et Candle 79. Vous savez d’emblée qu’en quelques jours ou même quelques semaines vous ne parviendrez pas à en faire le tour, et c’est tant mieux pour votre silhouette et pour votre porte-monnaie.

LOS ANGELES

La « cité des anges » et ses environs, où résident de nombreuses stars végétaliennes comme Joaquin Phoenix ou Alicia Silverstone, abrite aussi un musée du droit animal, ainsi que le siège de l’organisation internationale PETA. L.A. compte sans surprise plus de 70 restaurants entièrement végétaliens. Rendez-vous à Crossroads, enseigne tenue par le célèbre chef Tal Ronnen ; au Little Pine, un bistrot qui sert des plats méditerranéens haut de gamme, ouvert en 2015 par le chanteur Moby ; ou chez Vromage, sur Hollywood Ouest, pour déguster des baguettes de fromages véganes.

Une suggestion : débarquez à L.A. à l’occasion du Circle V le 22 septembre, un mini-festival de musique qui célèbre les droits des animaux, fondé par Moby. Puis enchaînez par le California vegetarian food festival, qui tiendra sa troisième édition les 29 et 30 septembre.

PORTLAND

C’est l’une des villes les plus écologiques des États-Unis, modèle en matière de recyclage des déchets. Elle se distingue aussi par sa scène artistique contre-culturelle, et sa scène culinaire qui fait la part belle aux produits locaux, dont les bières artisanales. Bref, un repère pour les hipsters, un paradis pour les végéta*iens. On trouve ici une très forte densité de commerces véganes proportionnellement au nombre d’habitants. Sur la SE Stark Street, passez à l’épicerie Food Fight Vegan Grocery, au café-salon de thé Sweetpea Baking Company, et juste en face, au magasin de vêtements Herbivore clothing. Plus loin, arrêtez-vous aussi chez Missionary Chocolates, une étonnante chocolaterie 100% végétale.

Les dates à retenir : les 21 et 22 juillet, le Portland Vegan Beer et Food Festival, et les 20 et 21 octobre, le Portland Vegfest 2018.

MONTRÉAL

La communauté végé française suit de près nombre de penseurs, auteurs, chefs et activistes québécois, tels que Martin Gibert, Élise Désaulniers, Valéry Giroux ou Jean-Philippe Cyr, qui contribuent à créer une « école végane de Montréal » avant-gardiste, dynamique et inspirante. La belle capitale du Québec nous paraît ainsi à la fois familière et dépaysante. Nos bons plans : rendez-vous Aux vivres, le premier QG végane de la ville ; profitez de la terrasse ombragée du restaurant LOV (pour locavore, organic, vegetarian) ; goûtez aux falafels bios des cafés-snacks Panthère verte, puis aux douceurs de la pâtisserie Sophie sucrée.

Encore un festival à l’automne, à noter sur votre agenda : la cinquième édition du Festival végane de Montréal se tiendra les 20 et 21 octobre.

TEL AVIV

« Terre promise végane » pour les médias, « nation végane », pour le ministère du Tourisme israélien… En quelques années le véganisme est devenu une norme sociale, favorisée par de multiples facteurs : une société communautaire et jeune, éprise de nouveauté ; une gastronomie de type méditerranéen avec quelques spécialités végétaliennes par nature (falafels, houmous et salade israélienne) ; et l’activisme d’une poignée de personnalités, telles que Tal Gilboa, gagnante de la très populaire émission Big Brother, ou Miki Haimovich le présentateur de télévision, qui promeut la campagne Meatless Mondays (lundis sans viande) dans le pays. L’armée israélienne propose désormais à ses soldats des menus végétaliens, des chaussures sans cuir et des bérets sans laine. Citons deux incontournables : le café-restaurant Anastasia et le restaurant géorgien Nanuchka. Et pourquoi ne pas vous laisser tenter par une prestation de tour culinaire dans la ville ?

HO CHI MING VILLE

La bouillonnante capitale du Vietnam concourt avec Taipei pour le titre de la métropole la plus veg-friendly d’Extrême-Orient. L’application Happy Cow y recense plus de 80 restaurants entièrement végétaliens. Sans guide de traduction à portée de main, entrez en toute confiance dans les restaurants de la chaine internationale Loving Hut, ceux des cafétérias Healthy Farm, ou bien sûr ceux dont le nom en anglais ne laisse pas de place au doute : Maha Vegan, Vegan Kitchen, Kay Vegan Bistrot… Savourez la cuisine vietnamienne traditionnelle qui, par essence, est végétarienne : soupes Phô, salades bo buns, plats de légumes et de riz gluant.

La ville a aussi son festival annuel : le Saigon Vegan Festival 2018 s’est déroulé les 6 et 7 janvier derniers. L’organisation propose des rendez-vous mensuels, des rencontres, des ateliers, des projections vidéo et d’autres événements liés au mode de vie végane.

TAIPEI

La capitale taïwanaise est régulièrement nommée dans les top 10 des destinations véganes mondiales (PETA, CNN…) et pour cause : la population y pratique majoritairement le végétarisme bouddhique. Des labels distincts désignent les produits lacto- et/ou ovo-végétariens, végétariens bouddhiques et véganes. La cuisine de l’île fait la part belle au soja et à ses dérivés. Ne manquez pas ses spécialités de mock meat, des simili-carnés qu’on pourra trouver en version sans œufs et sans produits laitiers dans les restaurants strictement véganes, comme Loving Hut, Mianto, Tofunia ou Ooh Cha Cha.

Outre les principes religieux et culturels, la jeune génération taïwanaise s’approprie le mode de vie végane, puisant avant tout sa motivation dans l’éthique animale et la défense de l’environnement, et se retrouve autour de grands événements (Taipei Veggie Fest 2018, International Vegetarian and Organic Product Festival).

Racontez-nous votre séjour !

Vous avez aimé ces villes, et d’autres encore ; vous avez découvert des lieux atypiques ; vous avez participé à des festivals véganes absolument mémorables. Racontez-nous vos trouvailles et anecdotes, sur revue@vegetarisme.fr. Les meilleurs témoignages avec photos pourront être publiés.

 


1 Toronto, San Francisco, Detroit, Singapour, Turin et Varsovie étaient aussi dans le viseur de notre Top 10.