Con­cili­er voy­age et ali­men­ta­tion végé­tale devient de plus en plus facile, surtout dans les métrop­o­les où fleuris­sent restau­rants, mag­a­sins, fes­ti­vals et autres événe­ments végés. Vous avez désor­mais l’embarras du choix des des­ti­na­tions, sur tous les con­ti­nents. Par­mi elles, nous avons sélec­tion­né – non sans mal – nos dix villes coup de cœur 1.

Un arti­cle extrait du dossier “Voy­ager végé, paru dans la revue Alter­na­tives végé­tari­ennes n°132 – été 2018. Bonne lec­ture ! Par Agathe Lehr et Sophie Cho­quet.

BERLIN

Élue « cap­i­tale mon­di­ale végane » par le mag­a­zine Saveurs en 2017, Berlin recense plus de 60 restau­rants com­plète­ment végé­tal­iens. Le mode de vie végane est ici large­ment respec­té et pra­tiqué. Votre pas­sage obligé : la Veg­an Straße (lit­térale­ment « rue végane », surnom don­né à une por­tion de la Schivel­bein­er Straße) qui con­cen­tre plusieurs com­merces véganes, dont le renom­mé super­marché Veg­anz. Citons aus­si, par­mi les incon­tourn­ables de Berlin, les restau­rants Emma­Pea et Kopp’s, ain­si que les enseignes Good­ies.

Une excel­lente occa­sion de vous ren­dre à Berlin : le Veg­anes Som­mer­fest, sans doute le plus grand fes­ti­val d’été végane en Europe, avec stands, cours de cui­sine, con­certs et con­férences au cœur de la ville, sur l’Alexanderplatz. Il aura lieu cette année du 24 au 26 août 2018.

LONDRES

La Grande-Bre­tagne compte plus de 500 000 per­son­nes véganes, dont 200 000 à Lon­dres, (sondage de la Veg­an Soci­ety, 2016). La cap­i­tale bri­tan­nique, s’inspirant de toutes les cuisines du monde, s’est pro­gres­sive­ment forgé une répu­ta­tion de gas­tronomie mod­erne et créa­tive. Plus de cent restau­rants véganes y sont recen­sés. Par­mi eux, quelques « insti­tu­tions » : les restau­rants Mil­dreds (à Soho, Cam­den, King’s Cross et Dal­ston), 222 Veg­an Cui­sine, Tibits, Man­na… Tant qu’à faire, passez aus­si au salon de coif­fure The Rab­bit Hole, pour une col­oration végane et bio, rose ou bleue – lâchez-vous, vous êtes à Lon­dres.

Si vous pro­jetez de faire un saut out­re-Manche, pensez au Veg­Fes­tUK Lon­don, le plus grand fes­ti­val végane au Roy­aume-Uni, qui a lieu les 27 et 28 octo­bre prochains.

BARCELONE

La cap­i­tale cata­lane, qui avait déjà inter­dit les cor­ri­das en 2010, s’est proclamée ville amie des végé­tariens et des véganes en 2016 – une déc­la­ra­tion inédite dans le monde. Elle par­ticipe à la cam­pagne inter­na­tionale Meat­free Mon­days, assure des options végés sur les événe­ments qu’elle organ­ise, et encour­age le développe­ment des com­merces végés grâce à l’application BCN Veg Friend­ly. Nos bonnes adress­es : Petit Brot (restau­rant de cui­sine végane, crue et bio), Cat­bar (snack-bar), Bar de Retro (bar de nuit), The­liv­ing­food et Eco­cen­tre (ali­men­ta­tion végane et bio) et Amap­o­la Veg­an Shop (bou­tique de vête­ments et acces­soires).

Le salon européen Veg­gieWorld s’est instal­lé à Barcelone en avril 2017 ; la prochaine édi­tion se tien­dra les 27 et 28 octo­bre. Si proche de nous, Barcelone mérite bien une petite escapade. Ou plusieurs.

NEW-YORK

Désignée par l’ONG PETA comme la ville la plus veg-friend­ly des États-Unis, la Grosse Pomme regorge en effet de restau­rants de tous types, snacks, food-trucks et restau­rants gas­tronomiques, où les sim­ili-carnés (burg­ers, sauciss­es, escalopes de sei­tan) sont les vedettes, et les clients végés sont servis comme des rois. L’île de Man­hat­tan à elle seule compte plus de 60 restau­rants végé­tal­iens. Quelques adress­es bien con­nues et sou­vent recom­mandées : le chic Blos­som, les pit­toresques The Car­a­van of Dreams et The Cin­na­mon Snail, ou les restau­rants bios Can­dle Cafe west, Can­dle Cafe et Can­dle 79. Vous savez d’emblée qu’en quelques jours ou même quelques semaines vous ne parvien­drez pas à en faire le tour, et c’est tant mieux pour votre sil­hou­ette et pour votre porte-mon­naie.

LOS ANGELES

La « cité des anges » et ses envi­rons, où rési­dent de nom­breuses stars végé­tal­i­ennes comme Joaquin Phoenix ou Ali­cia Sil­ver­stone, abrite aus­si un musée du droit ani­mal, ain­si que le siège de l’organisation inter­na­tionale PETA. L.A. compte sans sur­prise plus de 70 restau­rants entière­ment végé­tal­iens. Ren­dez-vous à Cross­roads, enseigne tenue par le célèbre chef Tal Ron­nen ; au Lit­tle Pine, un bistrot qui sert des plats méditer­ranéens haut de gamme, ouvert en 2015 par le chanteur Moby ; ou chez Vro­mage, sur Hol­ly­wood Ouest, pour déguster des baguettes de fro­mages véganes.

Une sug­ges­tion : débar­quez à L.A. à l’occasion du Cir­cle V le 22 sep­tem­bre, un mini-fes­ti­val de musique qui célèbre les droits des ani­maux, fondé par Moby. Puis enchaînez par le Cal­i­for­nia veg­e­tar­i­an food fes­ti­val, qui tien­dra sa troisième édi­tion les 29 et 30 sep­tem­bre.

PORTLAND

C’est l’une des villes les plus écologiques des États-Unis, mod­èle en matière de recy­clage des déchets. Elle se dis­tingue aus­si par sa scène artis­tique con­tre-cul­turelle, et sa scène culi­naire qui fait la part belle aux pro­duits locaux, dont les bières arti­sanales. Bref, un repère pour les hip­sters, un par­adis pour les végéta*iens. On trou­ve ici une très forte den­sité de com­merces véganes pro­por­tion­nelle­ment au nom­bre d’habitants. Sur la SE Stark Street, passez à l’épicerie Food Fight Veg­an Gro­cery, au café-salon de thé Sweet­pea Bak­ing Com­pa­ny, et juste en face, au mag­a­sin de vête­ments Her­bi­vore cloth­ing. Plus loin, arrêtez-vous aus­si chez Mis­sion­ary Choco­lates, une éton­nante choco­la­terie 100% végé­tale.

Les dates à retenir : les 21 et 22 juil­let, le Port­land Veg­an Beer et Food Fes­ti­val, et les 20 et 21 octo­bre, le Port­land Veg­fest 2018.

MONTRÉAL

La com­mu­nauté végé française suit de près nom­bre de penseurs, auteurs, chefs et activistes québé­cois, tels que Mar­tin Gib­ert, Élise Désaulniers, Valéry Giroux ou Jean-Philippe Cyr, qui con­tribuent à créer une « école végane de Mon­tréal » avant-gardiste, dynamique et inspi­rante. La belle cap­i­tale du Québec nous paraît ain­si à la fois famil­ière et dépaysante. Nos bons plans : ren­dez-vous Aux vivres, le pre­mier QG végane de la ville ; prof­itez de la ter­rasse ombragée du restau­rant LOV (pour loca­vore, organ­ic, veg­e­tar­i­an) ; goûtez aux falafels bios des cafés-snacks Pan­thère verte, puis aux douceurs de la pâtis­serie Sophie sucrée.

Encore un fes­ti­val à l’automne, à not­er sur votre agen­da : la cinquième édi­tion du Fes­ti­val végane de Mon­tréal se tien­dra les 20 et 21 octo­bre.

TEL AVIV

« Terre promise végane » pour les médias, « nation végane », pour le min­istère du Tourisme israélien… En quelques années le végan­isme est devenu une norme sociale, favorisée par de mul­ti­ples fac­teurs : une société com­mu­nau­taire et jeune, éprise de nou­veauté ; une gas­tronomie de type méditer­ranéen avec quelques spé­cial­ités végé­tal­i­ennes par nature (falafels, hou­mous et salade israéli­enne) ; et l’activisme d’une poignée de per­son­nal­ités, telles que Tal Gilboa, gag­nante de la très pop­u­laire émis­sion Big Broth­er, ou Miki Haimovich le présen­ta­teur de télévi­sion, qui promeut la cam­pagne Meat­less Mon­days (lundis sans viande) dans le pays. L’armée israéli­enne pro­pose désor­mais à ses sol­dats des menus végé­tal­iens, des chaus­sures sans cuir et des bérets sans laine. Citons deux incon­tourn­ables : le café-restau­rant Anas­ta­sia et le restau­rant géorgien Nanuch­ka. Et pourquoi ne pas vous laiss­er ten­ter par une presta­tion de tour culi­naire dans la ville ?

HO CHI MING VILLE

La bouil­lon­nante cap­i­tale du Viet­nam con­court avec Taipei pour le titre de la métro­pole la plus veg-friend­ly d’Extrême-Orient. L’application Hap­py Cow y recense plus de 80 restau­rants entière­ment végé­tal­iens. Sans guide de tra­duc­tion à portée de main, entrez en toute con­fi­ance dans les restau­rants de la chaine inter­na­tionale Lov­ing Hut, ceux des cafétérias Healthy Farm, ou bien sûr ceux dont le nom en anglais ne laisse pas de place au doute : Maha Veg­an, Veg­an Kitchen, Kay Veg­an Bistrot… Savourez la cui­sine viet­nami­enne tra­di­tion­nelle qui, par essence, est végé­tari­enne : soupes Phô, salades bo buns, plats de légumes et de riz glu­ant.

La ville a aus­si son fes­ti­val annuel : le Saigon Veg­an Fes­ti­val 2018 s’est déroulé les 6 et 7 jan­vi­er derniers. L’organisation pro­pose des ren­dez-vous men­su­els, des ren­con­tres, des ate­liers, des pro­jec­tions vidéo et d’autres événe­ments liés au mode de vie végane.

TAIPEI

La cap­i­tale taïwanaise est régulière­ment nom­mée dans les top 10 des des­ti­na­tions véganes mon­di­ales (PETA, CNN…) et pour cause : la pop­u­la­tion y pra­tique majori­taire­ment le végé­tarisme boud­dhique. Des labels dis­tincts désig­nent les pro­duits lac­to- et/ou ovo-végé­tariens, végé­tariens boud­dhiques et véganes. La cui­sine de l’île fait la part belle au soja et à ses dérivés. Ne man­quez pas ses spé­cial­ités de mock meat, des sim­ili-carnés qu’on pour­ra trou­ver en ver­sion sans œufs et sans pro­duits laitiers dans les restau­rants stricte­ment véganes, comme Lov­ing Hut, Mianto, Tofu­nia ou Ooh Cha Cha.

Out­re les principes religieux et cul­turels, la jeune généra­tion taïwanaise s’approprie le mode de vie végane, puisant avant tout sa moti­va­tion dans l’éthique ani­male et la défense de l’environnement, et se retrou­ve autour de grands événe­ments (Taipei Veg­gie Fest 2018, Inter­na­tion­al Veg­e­tar­i­an and Organ­ic Prod­uct Fes­ti­val).

Racon­tez-nous votre séjour !

Vous avez aimé ces villes, et d’autres encore ; vous avez décou­vert des lieux atyp­iques ; vous avez par­ticipé à des fes­ti­vals véganes absol­u­ment mémorables. Racon­tez-nous vos trou­vailles et anec­dotes, sur revue@vegetarisme.fr. Les meilleurs témoignages avec pho­tos pour­ront être pub­liés.

 


1 Toronto, San Francisco, Detroit, Singapour, Turin et Varsovie étaient aussi dans le viseur de notre Top 10.