Lait et produits laitiers : faut-il s’en passer ?

Blancheur, pureté, douceur, maternité, « nos amis pour la vie »… Les produits laitiers jouissent d’une image favorable auprès du grand public. Du moins, jusqu’à récemment. Car aujourd’hui des ombres viennent ternir cette image. La souffrance animale, en premier lieu. Difficile d’ignorer, lorsqu’on se soucie du sort des animaux, que celui des vaches laitières n’est pas plus enviable que celui des animaux exploités pour leur chair. Celle de la pollution, en deuxième lieu. Ces animaux qu’on fait naître pour leur lait émettent beaucoup de gaz à effet de serre. Ils sont souvent parqués dans des mégafermes, qui représentent de véritables catastrophes pour les écosystèmes locaux. Enfin, un impact négatif des produits laitiers sur la santé, s’il reste difficile à estimer précisément, est aujourd’hui reconnu par les institutions officielles, y compris, en France, par l’ANSES.

Nous avons voulu rassembler ici une série d’éléments de réflexion portant sur une industrie en partie financée par nos impôts, et qui enrichit avant tout les gros acteurs économiques. Pour essayer de démêler cet entrelacs d’enjeux économiques, agricoles et écologiques, et pour poser quelques questions : pourquoi notre société a-t-elle autant soutenu le développement de l’industrie laitière ? Et voulons-nous continuer ainsi ?

Contenus de ce dossier

Des nouvelles de l'AVF, de ses actions et du monde végé en général ?
Choisissez vos infolettres
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0