Il y a un an, le professeur Mark Post présentait au monde son premier steak de viande in vitro, fabriqué dans un laboratoire de Maastricht, aux Pays-Bas, en cultivant des cellules de muscle de bœuf. En août, l’anniversaire de cet intrigant « Frankensteak » a été célébré par la sortie d’un ambitieux livre de recettes de cuisine consacré à cet aliment de science-fiction. Solution révolutionnaire pour certains, fantasme inutile, voire dangereux pour d’autres, la viande in vitro finira-t-elle bientôt dans nos assiettes ? Tour d’horizon en dix questions.”

Qu’est-ce que le « Frankensteak » ?
Est-ce que c’est bon ?
La viande in vitro permettra-t-elle de sauver les animaux d’élevage ?
La viande in vitro est-elle écologique ?
La viande in vitro permettra-t-elle de résoudre la faim dans le monde ?
Est-ce vraiment de la viande ?
Est-ce vraiment révolutionnaire ?
Y a‑t-il d’autres alternatives au steak ?
Est-ce que ça peut marcher ?
Est-ce la solution pour réconcilier végétariens et carnivores ?
Élodie Vieille Blanchard, présidente de l’Association végétarienne de France, elle-même végétalienne :« Ça ne nous intéresse pas vraiment, on regarde ça d’un point de vue assez critique. On vit très bien sans produits animaux, on ne ressent aucun manque par rapport au goût de la viande ni aux apports en protéines, donc on n’a besoin de rien pour la remplacer. Quand vous passez à la cuisine végétarienne, vous vous rendez compte à quel point elle est déjà très riche et très variée. »
L’article complet paru dans le journal Le Monde le 9 septembre 2014,  avec de nombreux liens, ici : lire