A lire, un excellent article de fond de Frédéric Côté-Boudreau, doctorant en philosophie et spécialiste de l’éthique animale sur les récents développements en philosophie politique animale avec une bibliographie à conserver pour se forger une culture sur le sujet.
Extraits :
“- Si vous ouvrez n’importe quel livre d’introduction à la philosophie politique, vous n’y trouverez aucune mention au sujet des animaux… L’humain est un animal politique, a dit Aristote. Seuls les humains font de la politique, alors la politique ne concerne que les humains.
— Je vais présenter ici quelques raisons qui motivent l’inclusion des animaux dans la philosophie politique, au sein des différentes théories de la justice : co-habitation, contribution, contraintes publiques, impact direct et collatéral…
— Pour l’éthique animale elle-même, utiliser les théories politiques ouvre la voie vers de nouvelles questions très importantes, comme celle de la justice distributive (nos sociétés doivent-elles allouer des ressources pour aider les animaux à s’épanouir, et si oui, comment le déterminer?), de justice internationale (quels sont nos devoirs avec les animaux ne faisant pas partie de nos sociétés? comment gérer les différends avec les minorités qui n’endossent pas la conception de la justice animale défendue par le reste de la société?) ou de démocratie (comment représenter les intérêts des animaux sur la scène politique?). Des questions nécessaires et fascinantes !
— …

La suite en lisant l’article complet ci-dessous :

L’article complet, ici : http://coteboudreau.com/2014/07/02/inclure-animaux-philosophie-politique/