Introduction du dossier spécial « La Végéconomie, c’est parti! », Alternatives végétariennes n°123, printemps 2016, p.14-23 (en boites aux lettres à partir du 12 avril).

« Végétariens ! Avez-vous bien conscience de l’irresponsabilité de votre mode de vie, qui voue des milliers d’éleveurs au chômage ? »

Dans un contexte de « crise de l’élevage », cette sentence semble peser lourd sur les mangeurs de végétaux. Il se pourrait cependant que la « crise » dont on nous rebat les oreilles constitue un indicateur bien plus profond de la non viabilité d’un secteur maintenu péniblement en activité, à grands coups de subventions publiques, et qui peine à se défendre face aux données accablantes concernant son impact sur les écosystèmes et la santé publique.
En conséquence, si nous devons évidemment, dans la construction d’un avenir éthique et durable – et donc végane – prendre très au sérieux la question de l’emploi, il ne faudrait toutefois pas nous laisser piéger par de faux raccourcis.
Car l’essor du végétarisme et du végétalisme est porteur de nouveaux secteurs d’activité, du développement de nouveaux produits et de nouveaux métiers. Un marché économiquement viable, écologique, éthique et sain. Un marché d’avenir, que les pouvoirs publics seraient bien avisés de soutenir.
Dans ce dossier, nous avons voulu nous faire partager notre enthousiasme pour le développement de ce marché végé, dans les supermarchés ou les magasins bio, dans l’alimentaire et l’édition, en France et à l’étranger… Il est à parier que les tendances que nous esquissons ici se confirment et se renforcent dans les années à venir.
Bonne découverte !

Élodie Vieille Blanchard

Au sommaire de ce dossier:
• La grande distribution se lance…
• En magasins bios: une clientèle végé acquise, une offre qui s’étoffe
• E-commerce : faites-vous livrer des produits végés !
• Des maisons d’édition spécialisées et engagées
• Le Label V s’implante en France
• VEBU Business, le modèle allemand
• Bonnes adresses, de Toulouse à Mulhouse
• Veggietown à Paris : émergence d’un « végéquartier »

Comment recevoir la revue Alternatives végétariennes ? En adhérant à l’AVF ici.