A lire, un article de Frédéric Côté-Boudreau, doctorant en philosophie et spécialiste de l’éthique animale. Une réflexion qui ne laisse pas indifférent avec beaucoup de liens pour étayer les propositions avancées.
“Dans ce billet, j’explore certaines avenues possibles pour aider de telles personnes à faire le maximum pour devenir végétaliennes. Certaines de ces idées seront controversées et d’autres demeurent irréalistes pour l’instant, mais justement, l’important est que ce soit discuté et que nous cherchions des solutions. Car le but n’est ni d’abandonner ces personnes en continuant de prétendre que le végétalisme est facile universellement, ni de laisser croire qu’il n’y a aucune solution à ce problème ! Alors voici les quelques possibilités que j’aborde et qui sont compatibles avec les droits des animaux…”
— comment se débrouiller malgré des allergies et intolérances
— les protéines animales sans souffrance
— la viande recyclée
— la viande cultivée en laboratoire
— les produits animaux en tant que médicaments ”

L’article complet, ici : lire