Cliquez ici pour télécharger la plaquette de présentation du V-Label

Label V - VéganeUn pro­duit ali­men­taire dit végane, et label­lisé en tant que tel avec le V-Label européen, n’est pas d’origine ani­male. Par ailleurs, aucune étape de sa pro­duc­tion et/ou trans­for­ma­tion ne fait inter­venir de pro­duits d’origine ani­male, sous une forme brute ou trans­for­mée, qu’il s’agisse :

  • D’ingrédients (y com­pris addi­tifs, vecteurs, excip­i­ents; arômes et enzymes) ;
  • D’auxiliaires tech­nologiques ;
  • De sub­stances qui ne sont pas des addi­tifs ali­men­taires mais qui sont util­isées d’une manière et dans un but ana­logues à ceux des aux­il­i­aires tech­nologiques.

vegetarien_rgbUn pro­duit ali­men­taire dit végé­tarien, et label­lisé en tant que tel avec le V-Label européen, répond aux exi­gences en vigueur pour les pro­duits véganes, à la dif­férence près que les pro­duits suiv­ants peu­vent être ajoutés ou util­isés :

  • Le lait ;
  • Le colostrum ;
  • Les œufs (sauf les oeufs de poules élevées en bat­terie, inter­dits dans le V-Label végé­tarien) ;
  • Le miel ;
  • La cire d’abeille ;
  • La propo­lis ;
  • La graisse de suint (de laine de mou­ton ; y com­pris la lano­line dérivée de la laine de mou­tons vivants ou leurs dérivés).

Un pro­duit label­lisé végé­tarien ne peut donc pas con­tenir :

  • De chair ani­male;
  • D’ingrédients fab­riqués à par­tir de viande ou d’os (arômes pour soupes ou sauces par exem­ple) ;
  • De graiss­es ani­males (sauf beurre et crème), d’huile de pois­son ou de pro­duits ana­logues, par exem­ple dans des gâteaux, des pâtes ou d’autres pré­pa­ra­tions culi­naires ;
  • De fro­mage pro­duit à l’aide de pré­sure ani­male provenant de l’estomac d’un veau (les fro­mages obtenus à l’aide de pré­sure micro­bi­enne sont, eux, végé­tariens) ;
  • De géla­tine, d’aspic et de pro­duits géli­fi­ants d’origine ani­male ;
  • De gelée royale ;
  • De tout autre pro­duit con­tenant des déchets d’abattoir ;

La présence d’organismes géné­tique­ment mod­i­fiés (OGM) est aus­si inter­dite dans les deux décli­naisons du V-Label.

Les lignes direc­tri­ces de ces critères ont été établies par un comité inter­na­tion­al de l’Union végé­tari­enne européenne, dont l’AVF fait par­tie inté­grante.


Continuez votre navigation :

Le V-Label

Label V

(1) Pour les pro­duc­teurs

(2) Pour les con­som­ma­teurs

(3) Critères d’obtention

(4) Exem­ples de pro­duits label­lisés

(5) La presse en par­le


Pour plus d’informations, contactez-nous à l’adresse label@vegetarisme.fr