Depuis début novem­bre, les habi­tants des 9e et 10e arrondisse­ments décou­vrent sur les murs de leurs immeubles une nou­velle série de mosaïques de l’artiste Invad­er. On y retrou­ve ses célèbres per­son­nages pix­elisés en com­pag­nie de fruits et légumes var­iés, ain­si que quelques sur­pris­es, comme un burg­er por­tant le dra­peau inter­na­tion­al végane, ou une nature morte à la bouteille de vin.

Toutes ces pièces se trou­vent dans Veg­gi­etown, le quarti­er végé­tarien bap­tisé ain­si par l’Association végé­tari­enne de France en 2016, qui avait alors car­tographié un secteur par­ti­c­ulière­ment riche en adress­es végé­tari­ennes et véganes. L’auteur des pièces, l’artiste Invad­er, végé­tarien notable, a voulu avec cette série d’œuvres thé­ma­tiques man­i­fester son sou­tien à un mou­ve­ment veg­gie en plein essor.

Invad­er con­sacre ain­si la nais­sance de ce quarti­er, autre­fois siège his­torique des four­rures et des cuirs, aujourd’hui haut lieu du végé­tarisme et du végan­isme. Un sym­bole de la tran­si­tion vers un monde plus durable et plus respectueux des ani­maux. La révo­lu­tion veg­gie est en marche !

Car­togra­phie Veg­gi­etown — réédi­tion 2018. In : Alter­na­tives végé­tari­ennes n°129 — automne 2017. Illus­tra­tion : Alem Alquier.

Quelques illustrations de l’invasion de Veggietown :