La formulation des nouvelles recommandations alimentaires françaises pour les adultes a été présentée mardi 22 janvier dans les locaux de Santé publique France à Saint-Maurice.

Bien qu’elles n’incluent pas explicitement les alimentations végétales, l’Association végétarienne de France peut se réjouir de plusieurs avancées majeures par rapport aux précédentes éditions du PNNS.

Les viandes et charcuteries font partie des aliments qu’il s’agit de réduire. De la même façon, la recommandation pour les produits laitiers passe de trois par jour à une consommation « suffisante mais limitée », soit deux portions journalières. Ces deux recommandations sont très encourageantes, car elles libèrent de l’espace dans l’assiette pour plus d’aliments d’origine végétale.

Nouvelles recommandations nutritionnelles françaises : des avancées concrètes en faveur de l’alimentation végétale !

Légumes secs. Crédit : 123RF.

Ainsi, les recommandations incitent à une augmentation de la consommation de légumes secs, à un niveau correspondant à deux fois par semaine au moins. Ces aliments, très peu présents dans les précédentes versions du PNNS, sont aujourd’hui mis à l’honneur, et sont même proposés comme alternative aux aliments protéinés d’origine animale. Les fruits à coque trouvent également leur place dans les nouvelles recommandations. Les données de l’étude Esteban (2014 ‑2016) montrent que moins de 15% des français ont une consommation de légumes secs et de fruits à coque conformes aux nouvelles recommandations. Nous pouvons donc espérer, pour les années à venir, une belle progression de la proportion d’aliments végétaux dans l’alimentation des français.

Ces recommandations ayant vocation à servir de « références pour l’établissement de standards nutritionnels dans différents cadres » comme par exemple les repas servis en restauration collective, nous espérons donc voir augmenter la part des aliments d’origine végétale, tant à la table familiale que dans les collectivités. Il s’agit en tout cas d’une évolution très prometteuse en termes de durabilité écologique et de santé publique, que nous soutenons pleinement.

Contact média:
Perrine Bellanger
commission nutrition-santé – 06 31 80 92 99
Élodie Vieille Blanchard
présidente de l’association – 06 32 43 86 40