L’Association végé­tari­enne de France (AVF) lance aujourd’hui vegepolitique.fr, son tout nou­veau site de veille et d’analyse poli­tique. À quelques semaines des Européennes 2019, elle y dévoile le posi­tion­nement des listes can­di­dates en matière de tran­si­tion ali­men­taire vers un mod­èle plus respon­s­able. À l’heure où notre ali­men­ta­tion con­stitue un véri­ta­ble fardeau pour nos écosys­tèmes – une preuve de plus nous en a été don­née avec la pub­li­ca­tion du rap­port, plus que préoc­cu­pant, de l’IPBES sur l’accélération du taux d’extinction des espèces, liée en grande par­tie à l’agriculture1 –, cette cam­pagne appelle les poli­tiques à faire face à leur devoir moral. Le virage rad­i­cal de nos poli­tiques agro-ali­men­taires ne peut plus être repoussé, et il n’appartient qu’à eux de le porter.

🔎 Générer du savoir pour influencer le pouvoir

L’AVF, dont la mis­sion prin­ci­pale est d’accompagner les tran­si­tions indi­vidu­elles et col­lec­tives vers une ali­men­ta­tion plus végé­tale, se dote ain­si d’un nou­v­el out­il, adap­té tant au grand pub­lic qu’aux décideur·ses et aux médias. Les inter­nautes pour­ront y retrou­ver l’ensemble des propo­si­tions poli­tiques que porte l’AVF, ain­si qu’un obser­va­toire inter­na­tion­al des­tiné à recenser les bonnes pra­tiques adop­tées à l’étranger et à inspir­er nos poli­tiques. Surtout, l’AVF y pub­liera régulière­ment des bil­lets d’analyse en réac­tion à l’actualité poli­tique française et européenne. Le tout dans l’optique de faire rapi­de­ment bouger les lignes de notre poli­tique agri­cole et ali­men­taire, et ain­si de pren­dre nos respon­s­abil­ités face à une urgence écologique et éthique qu’il n’est plus pos­si­ble d’ignorer.

🚀 Valoriser les acteurs politiques engagés… et identifier les autres !

L’AVF a d’ailleurs saisi l’occasion des élec­tions européennes, qui se tien­dront à la fin du mois de mai, pour met­tre à jour le degré d’engagement des dif­férents par­tis poli­tiques en faveur d’une ali­men­ta­tion plus végé­tale, et donc plus durable. Son tra­vail d’analyse et de syn­thèse vous per­met ain­si aujourd’hui d’identifier claire­ment les listes can­di­dates les plus pro-actives sur cette thé­ma­tique, et celles, qui, à l’inverse, nagent à con­tre-courant, s’accrochant à un mod­èle ali­men­taire dépassé et désas­treux à tous points de vue. Par­mi les “bons élèves” de la tran­si­tion ali­men­taire fig­urent ain­si la liste com­mune Europe Ecolo­gie Les Verts, Alliance Ecol­o­giste Indépen­dante et Régions et Peu­ples Sol­idaires, ain­si que La France Insoumise, Urgence Ecolo­gie, le Par­ti Ani­mal­iste et le Par­ti Pirate. À l’inverse, les (précé­dents ou actuels) déten­teurs du pou­voir – La République en Marche, les Répub­li­cains, le Par­ti Social­iste – se dis­tinguent par leur mutisme sur le sujet.

Dès aujourd’hui, l’AVF rend ces posi­tion­nements publics, et encour­age son réseau à soutenir les listes engagées en faveur d’une tran­si­tion ali­men­taire ambitieuse.

Découvrir le classement sur le site vegepolitique.fr

 

Contacts presse

  • Clé­mence Lan­deau, Chargée de plaidoy­er : 06 01 48 84 89 — email
  • Élodie Vieille Blan­chard, Prési­dente de l’AVF : 06 32 43 86 40 — email

 

 


 

1 Com­mu­niqué de presse : Le dan­gereux déclin de la nature : Un taux d’extinction des espèces « sans précé­dent » et qui s’accélère, IPBES, 6 mai 2019, www.ipbes.net/news/Media-Release-Global-Assessment-Fr