Si vous souhaitez devenir végé­tarien mais trou­vez qu’il est trop dif­fi­cile de renon­cer à tous les pro­duits ani­maux en une seule fois, procédez par étapes.

Petit à petit

Si vous trou­vez qu’il est trop dif­fi­cile de renon­cer à toutes les vian­des et pois­sons à la fois, suiv­ez ces con­seils pour attein­dre votre objec­tif.

  • Lisez le Guide du végé­tarien débu­tant pour y trou­ver une mine d’information et de con­seils.
  • Définis­sez des étapes claires. Cer­tains par exem­ple aban­don­nent la viande rouge en pre­mier, puis les vian­des blanch­es comme le poulet, et enfin le pois­son. Quelle que soit la con­fig­u­ra­tion que vous suiv­ez, si vous voulez vrai­ment être végé­tarien, faites-vous une promesse claire et décidez de quand vous souhaitez pass­er à l’étape suiv­ante. Pour vous aider, n’hésitez pas à vous fix­er une date « d’arrivée » et cer­taines étapes le long du chemin.
  • Ajoutez au fur et à mesure de plus en plus de plats végé­tariens dans votre ali­men­ta­tion ; plutôt que de rem­plac­er la viande que vous avez aban­don­née par d’autres types de viande ou de pois­son, aug­mentez les jours végé­tariens dans votre semaine.
  • Améliorez vos con­nais­sances petit à petit. Ren­seignez-vous sur l’alimentation végé­tari­enne pour vous assur­er que vous savez com­ment équili­br­er votre ali­men­ta­tion et rester en bonne san­té.
  • Soyez aven­tureux. Essayez de nou­veaux ingré­di­ents comme le tofu, les pro­téines de soja, le sei­tan… et recherchez dans nos recettes en ligne toutes sortes d’idées inspi­rantes. Vous y trou­verez aus­si bien des recettes sim­ples que des plats gas­tronomiques.
  • Au restau­rant, prenez l’option végé­tari­enne si elle existe et n’hésitez à la deman­der si elle n’est pas à la carte. La plu­part des restau­rants vous servi­ront sans prob­lème un plat végé­tarien.

Rejoignez l’Association Végétarienne de France !

Vous recevrez notre revue trimestrielle Alter­na­tives Végé­tari­ennes avec plein d’idée recettes, des con­seils et des infos san­té, vous pour­rez par­ticipez à la vie de l’association à tra­vers des ren­con­tres con­viviales, des cours de cui­sine

J’adhère à l’Association Végé­tari­enne de France »

Soyez fiers de ce que vous faites pour les ani­maux, l’environnement et votre pro­pre bien-être, mais veillez à ne pas dire que vous êtes végé­tarien tant que vous mangez encore cer­taines vian­des ou des pois­sons — c’est une source de con­fu­sion sur l’alimentation végé­tari­enne.