Entretien réalisé par Sébastien Kardinal

Derrière ce blog gourmand et riche en information se cache une jeune femme dynamique et débordante d’idées, nommée Alice Greetham, aussi connue sous le nom de Lili. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne chôme pas pour réaliser ce qu’elle a en tête, pour notre plus grand plaisir bien sûr. http://liliskitchen.com

SK : Tu es passée par toutes les étapes du végétarisme, mais quel a été ton moteur ?

Lili : J’ai mis 8 ans à devenir végane. Ma démarche a été très longue. Moi qui n’avais jamais trop été portée sur la viande, j’ai décidé à mes 18 ans de ne plus en manger. Je continuais tout de même à consommer du poisson à l’extérieur, pour n’enquiquiner personne. À l’époque j’étais peu sûre de moi et je n’avais pas le courage d’argumenter. Bien plus tard, je me suis réellement documentée sur la condition animale. Car si je ne mangeais pas de viande, je m’étais moi aussi voilée la face sur l’élevage industriel. C’est là que je me suis pris une véritable claque dans la figure. J’ai vu les souffrances des cochons, des vaches, des poissons et des poules et j’ai eu mal. Si mal que du jour au lendemain, ou presque, j’ai tout rejeté en bloc : le cuir, la laine, les cirques, les produits laitiers… Lorsque j’ai adopté mes poules, si attachantes, j’ai juré que plus jamais je ne participerai à ce génocide planétaire, et tant pis si j’étais marginalisée… C’est la meilleure décision que j’ai jamais prise de ma vie.

SK : Quel est le type de cuisine qui t’attire et t’inspire le plus ?

Flan aux poires Lili's Kitchen

Lili : Depuis que je suis végétalienne, je cuisine. Avant, ce n’était pas le cas. Je savais à peine cuire des pâtes ! Mais depuis que je mange sans produits animaux, j’ai envie de tout essayer, de goûter à tout… Je passe par plusieurs phases, selon mes envies… Après avoir « véganisé » les desserts les plus courants (brownies, gaufres, crêpes, etc.), je me suis essayée au sans gluten. Notamment à cause de problèmes d’intestins. Depuis, impossible de m’en détacher. Plus il y a de défis à relever, et plus je m’éclate. C’est pourquoi, depuis quelques semaines, je suis passionnée par la cuisine crue. Grâce à mon véganisme, j’ai découvert non seulement un mode de vie sain, sans culpabilité ni agressivité, mais également un monde coloré et savoureux, qui continue chaque jour de m’émerveiller. Il y a tant à faire dans le domaine de la cuisine végétale !

SK : Bien sûr, il y a ton blog culinaire, mais tu es aussi à l’origine du site vegemiam.fr. D’où est venue cette idée ?

Lili : Peu après ma prise de conscience, j’ai eu envie de partager mes recettes avec mes proches. J’ai profité de mon déménagement dans le Sud pour démarrer Lili’s Kitchen. Je me suis alors aperçue que de nombreux blogs végétariens fleurissaient sur la toile mais aussi que des blogs « omnivores » proposaient des recettes végétales. Mais comment un internaute pouvait-il trouver celles qu’il cherchait ? Végémiam était né. Ce projet, je ne pouvais pas le porter seule et j’avais envie de travailler avec deux blogueuses de talent, devenues des amies. Julie, auteure du blog Jujube en Cusine, et Estelle, la plume de Stella Cuisine, se sont jointes à moi pour faire de Végémiam ce qu’il est aujourd’hui : un site esthétique et fonctionnel, dynamique et qualitatif, grâce aux blogueurs qui y contribuent, permettant ainsi à de nombreux internautes d’y piocher des idées de repas gourmands. À travers Végémiam, nous souhaitons toucher ceux et celles qui hésitent encore à sauter le pas et à adopter un mode de vie sans cruauté animale.

SK : Tu participes aussi activement à l’initiative « Les Menu VG du vendredi ». Pourrais-tu nous présenter cette sympathique idée ? 

Lili : Les Menus VG, c’est un collectif de blogueurs réunis autour d’un même projet : celui d’aider ceux qui souhaitent mieux s’alimenter à composer des repas équilibrés. Chaque vendredi, un membre de l’équipe VG publie un menu végétalien pour 4 personnes, avec les ingrédients et une liste de courses complète. Les membres de l’équipe relaient alors le menu sur leurs blogs respectifs. Les Menus VG ont soufflé leur première bougie en novembre dernier et ont publié à l’occasion un e‑book gratuit, à retrouver sur mon blog, par exemple, ou sur la page Facebook des Menus VG du vendredi.

Retrouvez cette interview dans le numéro 114 de notre magazine Alternatives Végétariennes