Pour la deuxième fois en quatre mois, l’association L214 a dévoilé à travers des images d’abattoir une réalité violente, insoutenable. Cette fois-ci, les images proviennent d’un abattoir « bio », en circuit court. Elles démontrent de manière irréfutable que les représentations communes en matière d’élevage et d’abattage sont aux antipodes de la réalité et que le concept de « viande heureuse » est une dangereuse oxymore.

Puisqu’il n’existe pas d’élevage éthique, et pas d’abattage sans immenses souffrances, il convient d’en tirer les conclusions qui s’imposent.

Manger des produits animaux n’est pas nécessaire pour la santé, d’ailleurs les végétariens et végétaliens vivent mieux et plus longtemps que les mangeurs de viande.

Produire de la viande, du lait et des œufs possède un lourd impact écologique, et impose aux animaux un incontournable fardeau de souffrance.

Éthique, durable et saine, l’alimentation végétarienne est l’alimentation du futur. Sans attendre l’effondrement total du secteur de l’élevage, à bout de souffle et maintenu sous perfusion par les subventions publiques, nous appelons les pouvoirs publics à soutenir le développement d’alternatives végétales aux produits animaux. Une nouvelle économie est en marche. À l’heure de l’urgence climatique, ce serait faire preuve de lucidité et de bon sens que de la soutenir.


Vos contacts presse :

Élodie Vieille Blanchard, présidente et porte-parole :
06 32 43 86 40, presidente@vegetarisme.fr

Sophie Choquet, responsable communication :
06 58 80 03 36, communication.avf@gmail.com